Liens intéressants

(cliquez sur le texte en face des flèches pour y accéder)

Les trois derniers livres de Pierre Leconte

(cliquez sur image)
Trois Livres

Métaux précieux

Traduire

  • 25fév

    Que s’est-il passé pendant la semaine boursière du 20 au 24 février 2012? En dépit des commentaires confus de certains analystes, ni le dollar US ni le S+P500 des actions US n’ont bougé! Qu’on en juge: l’euro/dollar est monté de 2,30% pendant que le dollar US/yen japonais est monté de 2,08%. Résultat: le dollar US n’a presque pas bougé contre les deux principales monnaies, puisqu’il a baissé contre l’une mais est monté contre l’autre de presque le même pourcentage. Il n’y a eu qu’un rééquilibrage des investisseurs au profit de l’euro (du fait du supposé règlement de la faillite grecque qui, à terme, de quelques mois n’a rien solutionné) mais au détriment du yen (du fait des inquiétudes relatives à l’économie japonaise qui a donné des signes de grand affaiblissement). Quant au S+P500, il n’est monté que de 0,33%, autant dire quasiment rien.

    Le fait marquant de la semaine concerne la hausse du pétrole brut qui, lui, est monté de 5,04% du fait des conditions atmosphériques rigoureuses de cet hiver en Europe comme aux USA, mais, surtout, du fait des tensions croissantes concernant la situation politique au Moyen-Orient puisque Israël et les Occidentaux sont en train de se lancer dans une nouvelle escalade irresponsable vis-à-vis de l’Iran qui, en représailles, a cessé une partie de ses exportations de brut en direction de l’Europe et menace d’intervenir dans le détroit d’Ormuz. Toute hausse supplémentaire du pétrole brut aurait des conséquences très négatives, tant pour l’économie US en très faible croissance que pour les économies européennes déjà en récession, sans parler de celles des pays émergents dont le ralentissement pourrait prendre des proportions beaucoup plus graves, ce qui devrait finalement faire chuter les bourses.

    Le risque (et ce n’est pour le moment qu’un risque) inflationniste lié à la hausse du pétrole a aussi fait monter l’or de 2,87% et l’argent-métal de 6,43% exprimés en dollars US mais un peu moins les mêmes métaux exprimés en euros. Puis, finalement, en fin de semaine, l’or et l’argent-métal exprimés en dollars US sont quelque peu redescendus. Nous ne changeons pas pour le moment notre point de vue, à savoir que l’or et l’argent exprimés en dollars US devraient corriger à la baisse et que les mêmes métaux exprimés en euros devraient, eux, continuer leur progression, tout simplement parce qu’il n’y a pas eu d’inversion de la tendance baissière de l’euro/dollar US. En revanche, nous avons acheté du platine et du palladium en dollars US et en francs suisses via les ETF de la ZKB et d’autres ETF, côtés dans ces deux monnaies. Pourquoi? Parce que ces deux derniers métaux sont dans une situation actuelle tendue pour des raisons tenant à leur rapport production/consommation et que leurs prix sont encore assez bon marché en relation avec ceux de l’or et de l’argent-métal en dollars US, lesquels sont très en avance sur le cycle économique.

    Nous maintenons que la double chute du Baltic Dry Index des prix du fret maritime international des produits secs et de la vitesse de circulation de la monnaie US ont un caractère déflationniste dans la zone dollar US et donc que l’or et l’argent exprimés en dollars US ne devraient pas à court terme encore monter. Alors que la BCE s’apprêtant à nouveau à créer des liquidités massives en euros pour aider les banques, comme à baisser ses taux d’intérêt à court terme, c’est dans la zone euro que le risque inflationniste augmente d’où l’intérêt de n’acheter l’or qu’en euros (et aussi dorénavant en yens).


    Objet : Scandal: Greece To Receive « Negative » Cash From « Second Bailout » As It Funds Insolvent European Banks | ZeroHedge


    objet : Kimble Charting Solutions Blog » Is now the time for Silver to break resistance?

    L’argent-métal a atteint une nouvelle résistance sans la casser

    —-

    Objet : Implats says strike to cut April deliveries 50%


    Objet : Country should be extremely concerned about Implats’ strike – Northam

    Le Baltic semble incapable de vraiment se reprendre pendant que la vitesse de circulation de la monnaie US s’effondre, deux signaux déflationnistes et récessionnistes.


    baltic-pierre

    chart5

    Le platine et le palladium sont sortis de leur léthargie et, quelle que soit la monnaie dans laquelle on les exprime, devraient monter.

    platinepalladium-pierre

    Posted by admin @ 14 h 19 min

Comments are closed.

Avertissement: Les informations, analyses, commentaires et prévisions contenues dans ce site internet n’engagent pas la responsabilité de leurs auteurs, ni celle des entreprises, banques et institutions pour lesquelles ils travaillent directement et/ou avec lesquelles ils collaborent indirectement (ou bien l’ont fait par le passé), n’ont aucun caractère de certitude, sont prodigués à titre gratuit et ne constituent pas de sollicitations pour placer des fonds. Pas plus que la justesse de certaines de leurs prévisions données dans le passé ne saurait permettre d’en conclure que celles qu’ils élaborent aujourd’hui (ou qu’ils feront plus tard) ont une chance de se réaliser.
Ce site a une double vocation pédagogique et informative mais, à la différence de beaucoup d’autres, il affiche son orientation en faveur du libéralisme authentique tel qu’exprimé par les économistes de l’Ecole autrichienne et libéraux modernes français et, donc, d’un nouveau Système monétaire international basé sur l’étalon-or et/ou la liberté de création monétaire. En rupture totale avec l’actuel SMI, qui n’est qu’anarchique parce que basé sur des monnaies de papier fiduciaires dirigées (« fiat currencies ») sans aucune valeur réelle et parce que manipulé par quelques acteurs dominants (privés ou publics) aux intérêts contradictoires. SMI actuel dont l’implosion est inéluctable pour les raisons précitées. La grande crise systémique -en cours depuis 2007- d’effondrement de la plus grande pyramide d’endettement et de crédit factice de l’Histoire, qui constitue le prélude à la rupture des Systèmes bancaire et monétaire occidentaux en même temps que va exploser l’hyper-inflation, fournissant la triste illustration de nos thèses, il y a lieu de les prendre en considération.