Liens intéressants

(cliquez sur le texte en face des flèches pour y accéder)

Les trois derniers livres de Pierre Leconte

(cliquez sur image)
Trois Livres

Métaux précieux

Traduire

  • 01nov

    Les USA, ainsi que les autres Etats occidentaux, ont besoin de réduire massivement la taille de leur gouvernement central et donc de leurs gigantesques dépenses publiques improductives, en favorisant aussi certaines réformes de structure claires et patiemment négociées avec leurs populations, pour permettre à la croissance économique et à la création d’emplois -qui ne peuvent venir que de l’initiative privée stimulée par de nouvelles baisses d’impôts et de la confiance dans les dirigeants politiques- de repartir. Tout en réglementant leurs systèmes bancaires hypertrophiés générateurs de fausse monnaie et de crédit factice, parce que basés sur le mécanisme des réserves fractionnaires, et corrompus, parce que trop liés au pouvoir politique qu’ils financent en sous main de façon à en obtenir une totale impunité leur permettant de se livrer aux escroqueries les plus inimaginables. Ce qui suppose de liquider toutes les banques en faillite pour repartir sur des bases assainies comme de séparer strictement les activités des banques de dépôt et des banques commerciales ou d’affaires, en interdisant aux premières qui collectent les dépôts toute activité de spéculation pour leur propre compte. Ils ont aussi besoin casser tout lien entre la création monétaire et les pouvoirs publics pour cesser les manipulations en tous genres des banquiers centraux (le Quantitative Easing en particulier) qui détruisent la confiance dans la monnaie, parce que maintenant artificiellement le plus longtemps possible la surévaluation de certains actifs dans lesquels les investisseurs individuels -ayant compris qu’ils n’ont plus de valeur objective- ne placent plus leurs fonds. Et dont les bulles successives artificielles sont de ce fait destinées à finalement s’écrouler les unes après les autres. Il est d’ailleurs ahurissant qu’une poignée de banquiers centraux (aux USA comme en Europe) -sans légitimité politique démocratique- se soient arrogés le pouvoir de manipuler ad infinitum les variables monétaires ou les dettes publiques et privées, au lieu de laisser la loi de l’offre et de la demande s’exercer librement en ces matières. Cette philosophie économique est celle des Tea Parties (abusivement ringardisés par leurs adversaires étatistes à cause de certaines de leurs dérives folkloriques ou régionalistes) dont on espère néanmoins qu’ils parviendront à s’imposer lors des élections US, tant pour empêcher Obama et le parti démocrate de continuer de nuire que pour obliger le parti républicain à rompre avec l’idéologie économique et monétaire inflationniste, interventionniste et socialiste, comme avec les opérations militaires à l’extérieur (perdues d’avance) qui sapent l’image des USA tout en ruinant leurs finances publiques, sans parler des peuples qu’ils oppriment. A notre sens, tout ce qui va vers moins de bureaucratie et de centralisme étatique, vers plus de décentralisation, de libertés individuelles et de démocratie participative, comme le programme des Tea Parties, ne peut être que favorable pour l’èconomie.

    Il est hélas probable que les démocrates ne perdront que le contrôle de la Chambre des représentants mais pas celui du Sénat, dont le nombre de sièges soumis à renouvellement est trop faible. Ce qui serait tout de même un séisme de nature à permettre le début d’un changement politico-économique comme de limiter progressivement les pouvoirs abusifs de la Federal Reserve, l’institution la plus nocive de tout le système US qui sape volontairement le pouvoir d’achat et la valeur du dollar US en pratiquant une politique keynésienne inflationniste dont rien de bon ne peut sortir, sauf à accroître encore un peu plus les tensions monétaires nationales comme internationales qui risquent de dégénérer dans le protectionnisme global et à faire monter les taux d’intérêt à long terme au lieu de les stabiliser. Le choix des pays occidentaux est entre l’austérité -accompagnée de réformes justes et négociées au plus près des gens- ou la dérive de l’endettement massif qui se traduira nécessairement par leur faillite et l’hyper-inflation. La grande erreur d’Obama, dont les inspirateurs sont en réalité Charles Ponzi et Bernard Madoff, est d’avoir tenté d’échapper au choix précité par la manipulation monétaire d’une taille jamais égalée consistant à actionner toujours plus la planche à billets comme à imposer de fausses réformes des système de santé ou bancaire -mal conçues et mal appliquées- dont personne ne veut parce qu’elles n’ont fait que repousser les problèmes en les aggravant. Alors que les Américains ne veulent que retrouver des emplois durables, cesser d’être expulsés de leurs habitations, ne plus avoir à payer pour les spéculations hasardeuses des banques, etc… mais surtout récupérer leurs libertés fondamentales foulées aux pieds par les lobbies de Washington qui continuent de corrompre les politiciens de tous bords. En particulier, le libre consentement du peuple à l’impôt, base de toute démocratie moderne et motif pour lequel les Insurgés américains se sont opposés aux taxes que les colonisateurs Anglais voulaient imposer sur le thé lors de la Tea Party de Boston en 1773, d’où l’appellation de Tea parties reprise par leurs descendants opposés aux impôts croissants levés par Obama et les démocrates pour financer le sauvetage temporaire des banques. Qui n’a d’ailleurs rien réglé mais tout compliqué en contaminant à leur tour les Etats et les banques centrales qui ont repris les « actifs » toxiques bancaires et pour ce faire créé une immense quantité de monnaie ex nihilo sans valeur.

    Important

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/10/29/la-plus-grande-escroquerie-de-l-histoire_1432927_3232.html

    —–

    Important

    —–

     

    http://www.zerohedge.com/article/guest-post-concentrated-wealth-and-purchase-political-power-democracys-death-spiral

    —-

    Republicans Will Win House, Cut Budget, McCarthy Says (Update1)

     http://noir.bloomberg.com/apps/news?pid=email_en&sid=amIusJtUHPoI

    —–

    http://www.moneynews.com/StreetTalk/BigTeaPartyWinMayMeanaShorterLeashfortheFed/2010/10/29/id/375314

    —–

    Le QE2 ne vise évidemment pas à faire repartir la croissance économique mais à constituer des fonds propres supplémentaires à disposition de la Fed pour lui permettre de reprendre les « actifs » toxiques des banques US qui continuent de s’accroitre comme les émissions du Trésor US qui se placent de plus en plus difficilement, la Chine ayant céssé d’en acquerir au profit des obligations japonaises en yens.

    http://www.businessinsider.com/qe2-is-not-a-recovery-plan-its-a-stealthy-scheme-to-pare-for-the-next-bank-bailout-2010-11

    —-

    Même Merwin King, le grand manipulateur, a compris qu’il fallait en finir avec le système bancaire des réserves fractionnaires. Dommage qu’il fasse le contraire de ce qu’il préconise dans ses écrits.

    http://www.zerohedge.com/article/bank-england-head-mervyn-king-proposes-eliminating-fractional-reserve-banking

    —- 

    http://blog.kimblechartingsolutions.com/2010/10/dollarcopper-spread/

    —-

    —-

    Gold Will Outlive Dollar Once Slaughter Comes: John Hathaway

     http://noir.bloomberg.com/apps/news?pid=email_en&sid=aLigPpbxbK24

    Posted by admin @ 13 h 29 min

Comments are closed.

Avertissement: Les informations, analyses, commentaires et prévisions contenues dans ce site internet n’engagent pas la responsabilité de leurs auteurs, ni celle des entreprises, banques et institutions pour lesquelles ils travaillent directement et/ou avec lesquelles ils collaborent indirectement (ou bien l’ont fait par le passé), n’ont aucun caractère de certitude, sont prodigués à titre gratuit et ne constituent pas de sollicitations pour placer des fonds. Pas plus que la justesse de certaines de leurs prévisions données dans le passé ne saurait permettre d’en conclure que celles qu’ils élaborent aujourd’hui (ou qu’ils feront plus tard) ont une chance de se réaliser.
Ce site a une double vocation pédagogique et informative mais, à la différence de beaucoup d’autres, il affiche son orientation en faveur du libéralisme authentique tel qu’exprimé par les économistes de l’Ecole autrichienne et libéraux modernes français et, donc, d’un nouveau Système monétaire international basé sur l’étalon-or et/ou la liberté de création monétaire. En rupture totale avec l’actuel SMI, qui n’est qu’anarchique parce que basé sur des monnaies de papier fiduciaires dirigées (« fiat currencies ») sans aucune valeur réelle et parce que manipulé par quelques acteurs dominants (privés ou publics) aux intérêts contradictoires. SMI actuel dont l’implosion est inéluctable pour les raisons précitées. La grande crise systémique -en cours depuis 2007- d’effondrement de la plus grande pyramide d’endettement et de crédit factice de l’Histoire, qui constitue le prélude à la rupture des Systèmes bancaire et monétaire occidentaux en même temps que va exploser l’hyper-inflation, fournissant la triste illustration de nos thèses, il y a lieu de les prendre en considération.