Liens intéressants

(cliquez sur le texte en face des flèches pour y accéder)

Notre activité de Gérant de Fortune

Programme de Gestion (PMIP)

Certains livres de Pierre Leconte

(cliquez sur image)
Trois Livres

Métaux précieux

Traduire

  • 30Avr

    Regarder les 4 graphiques ci-joints et vous verrez que les marchés US d’actions, et donc tous les autres, ont vraisemblablement atteint le maximum de leur reprise et que leur correction à la baisse devrait être importante.

  • 29Avr

    Les banques centrales et les gouvernements occidentaux, faisant preuve de leur habituelle surévaluation de leurs capacités tant organisationnelles que financières parce que drogués à l’étatisme et au keynésianisme, ont bétement décidé que les grandes banques privées (Lehman Brothers mis à part) étaient TOO BIG TO FAIL. Ce faisant ils ont transférés les dettes privées au secteur public déjà lui-même sur-endetté, sans pour autant faire disparaitre lesdites dettes. Maintenant, ils tentent d’appliquer les mêmes méthodes aux Etats du Sud de l’eurozone (Grèce, Portugal, Espagne, etc.) décrétés TOO BIG TO FAIL. Mais, contrairement aux grandes banques privées, ces Etats sont TOO BIG TO BAIL parce que personne ne peut mobiliser les centaines voire les milliers de milliards d’euros qu’il faudrait « mettre sur la table » pour reprendre leurs dettes et assurer le financement de leurs économies non compétitives. Il faudra donc soit créer tout cet argent ex nihilo en faisant fonctionner la planche à billets comme jamais, avec l’hyper-inflation que cela provoquera, soit laisser ces Etats tomber en faillite c’est-à-dire faire défaut ou rééechelonner leurs dettes (ce qui revient au même), tout en les faisant sortir de l’euroland. Dans les deux cas, une voie royale est ouverte pour une hausse importante de l’or qui devrait rapidement atteindre (dans un premier temps) 1226 USD l’once et 950 euros l’once. Puis, après une correction, monter beaucoup plus haut. C’est le moment où jamais pour acheter le métal précieux!  

    Lire

    http://www.safehaven.com/article/16582/a-v-shaped-recovery-in-inflation

    —–

    http://www.marketoracle.co.uk/Article18997.html

    —–

    http://online.wsj.com/article/SB10001424052748704423504575211411771441050.html?mod=WSJEUROPE_hpp_LEFTTopStories

    —–

    —–
    ——

    La BCE va monétiser les dettes publiques européennes… comme le font la Fed et la banque d’Angleterre avec les dettes US et britanniques, ce qui signifie la destruction de la monnaie.

    pl46pl45

  • 28Avr

    Cela fait des mois que la Federal Reserve, le Trésor US et la plupart des banques ou intervenants des marchés US mettent tout en œuvre pour faire monter les actions US, placer les obligations d’Etat US pourries et faire baisser l’or. Les auditions publiques suite à l’inculpation de Goldman Sachs par la SEC décidée par les Démocrates comme les gesticulations des Républicains pour empêcher toute réglementation des marchés financiers US montrent à quel point le système financier et bancaire US est manipulé, corrompu comme incapable de se réformer. Qui peut avoir encore confiance dans la finance US après avoir vu les faux-témoignages des banquiers vampires de Goldman Sachs à la télévision? Quant aux Européens, ils sont toujours incapables de décider que faire avec la Grèce et autres pays du Club Med qui parasitent la zone euro alors qu’il faut les en faire sortir et y rétablir les disciplines en cessant de tricher avec les traités européens. Lesquels interdisent le financement des dettes publiques d’un pays par un autre ou par la BCE. Dans de telles conditions, la chute des actions et la hausse de l’or ont encore de belles perspectives devant elles. Il est temps de revenir à la réalité et de cesser de croire que les politiques monétaires et économiques keynésiennes ultra-laxistes peuvent produire autre chose que l’hyper-spéculation, l’hyper-endettement et plus tard l’hyper-inflation. Qui toutes se termineront très mal, après avoir dévasté plus encore les économies occidentales dont on veut nous faire croire qu’elles ont repris un rythme de croissance positif alors qu’il n’en est rien, comme en témoignent les millions de chômeurs exclus du circuit économique et les immenses dettes impayées tant par les banques que par les Etats qu’il faudra bien prendre un jour en compte. Cela fait des mois que nous mettons en garde contre la sur-évaluation des actions et des obligations et que nous expliquons que l’or est sous-évalué, tout cela au moyen de procédés de notoriété publique. La réalité revient et aura raison des manipulations que nous avons maintes fois exposées. Notre obstination, basée sur l’observation honnête des réalités, va finir par payer. Il n’y a qu’une alternative pour se protéger du krach boursier, monétaire et obligataire rampant qui devrait prendre un caractère systémique, c’est d’acheter de l’or (et quelques autres métaux précieux) en euros ou en francs suisses (et accessoirement en dollars US); toutes les monnaies fiduciaires de papier étant entrées dans le cycle inexorable de leur destruction. Et de vendre les actifs de papier (actions surtout) qui devraient revenir dans un premier temps sur leurs plus bas de févier 2010; puisque le rallye, totalement déconnecté de la réalité économique, qui est intervenu depuis n’aurait jamais dû se produire.

    Selon graphiques ci-dessous, l’indice boursier européen (STOXX 50) devrait chuter sur ses plus bas de février 2010 et le S+P500 utra short (SDS) remonter sur ses plus hauts de février, pendant que l’or en dollars US devrait remonter à son plus haut de décembre 2009 à 1226 et que l’or en euros, déjà à son plus haut, continuer sur sa lancée à la hausse.
    pl41pl42

    pl43

    pl40

    L'indice S+P500 devrait rechuter vers 1060

    L'indice S+P500 devrait rechuter vers 1060

  • 21Avr
    chart
    L’UBS écrit que le risque sur les marchés d’actions et d’obligations (equity markets) est à un niveau extrême!
     
    ————-
    Lire aussi…….
    ————-
    ————-
  • 17Avr

    A force de manipuler les marchés des monnaies, des actions et des obligations, Etats et banques centrales récolteront ce qu’ils ont semé. Ainsi, tout indique que les participants aux marchés d’actions, se rendant enfin compte de leur absurde surévaluation dans un contexte de « reprise » économique occidentale plus qu’hésitante marquée par le chômage de masse, la baisse des dépenses des consommateurs et les besoins colossaux d’emprunts des Etats, alors que le système bancaire US en quasi faillite est toujours sous perfusion active de la Federal Reserve et que la zone euro est entrée dans une crise structurelle qui pourrait conduire à son éclatement, ont finalement décidé de commencer à sortir des actions occidentales. Ce n’est pas la poursuite civile engagée par la SEC contre Goldman Sachs (à ranger au rayon des règlements de comptes subalternes entre régulateurs incompétents et banquiers vampires pour distraire les citoyens en leur montrant qu’on ne laissera pas les manipulations les plus grossières complètement impunies) qui est la cause principale du retournement de tendance de vendredi. Mais bien la perception que le prix des actions est excessif, même si les taux d’intérêt à court terme restent à zéro et la création sans fin de liquidités ex nihilo continue. Comme d’habitude, en pareil cas de dégagement boursier, tous les autres actifs sont momentanément perturbés jusqu’à ce qu’ils se rétablissent en fonction de leurs propres fondamentaux. Conservez l’or et autres métaux précieux (comme le palladium) achetés principalement en euro. Lequel a, selon nous, a trouvé un excellent support contre dollar US vers 1,3250 et devrait tenir un bon moment avant qu’il remonte vers 1,42.

    La cassure de l’or et autres métaux précieux à la hausse reste valide et l’euro/dollar US devrait tenir son support vers 1,3250 puis remonter.

    pl37pl36

    Le S+P500 devrait rechuterpl38

    Le S+P500 Ultra Short devrait remonterpl39

« Previous Entries   

Avertissement: Les informations, analyses, commentaires et prévisions contenus dans ce site internet n’engagent pas la responsabilité de leurs auteurs, ni celle des entreprises, banques et institutions pour lesquelles ils travaillent directement et/ou avec lesquelles ils collaborent indirectement (ou bien l’ont fait par le passé), n’ont aucun caractère de certitude, sont prodigués à titre gratuit et ne constituent pas de sollicitations pour placer des fonds. Pas plus que la justesse de certaines de leurs prévisions données dans le passé ne saurait permettre d’en conclure que celles qu’ils élaborent aujourd’hui (ou qu’ils feront plus tard) ont une chance de se réaliser.
Ce site a une double vocation pédagogique et informative mais, à la différence de beaucoup d’autres, il affiche son orientation en faveur du libéralisme authentique tel qu’exprimé par les économistes de l’Ecole autrichienne et libéraux modernes français et, donc, d’un nouveau Système monétaire international basé sur l’étalon-or et/ou la liberté de création monétaire. En rupture totale avec l’actuel SMI, qui n’est qu’anarchique parce que basé sur des monnaies de papier fiduciaires dirigées (« fiat currencies ») sans aucune valeur réelle et parce que manipulé par quelques acteurs dominants (privés ou publics) aux intérêts contradictoires. SMI actuel dont l’implosion est inéluctable pour les raisons précitées.