Liens intéressants

(cliquez sur le texte en face des flèches pour y accéder)

Notre activité de Gérant de Fortune

Programme de Gestion (PMIP)

Certains livres de Pierre Leconte

(cliquez sur image)
Trois Livres

Métaux précieux

Traduire

  • 26Nov

    Première raison: Les USA et la Chine sont engagés dans une partie de bras de fer pour la domination économique et monétaire mondiale. Une issue non coopérative de leur litige pourrait entrainer une catastrophe globale par suite du recours généralisé au protectionnisme comme à des défauts de paiement en chaine de plusieurs Etats (dont les USA eux-mêmes) sur-endettés, cas dans lesquels les prix de l’or exploseraient à la hausse.

    En simplifiant, la Chine, pour éviter de voir ses actifs en dollars US (en particulier en bons du Trésor US) partir en fumée, veut que les USA remontent leurs taux d’intérêt et réduisent leur création ex nihilo de dollars US afin de faire remonter leur propre monnaie et donc la valeur de leurs bons du Trésor. De leur côté, les USA veulent que la Chine réévalue son yuan et injecte massivement de nouvelles liquidités dans son économie domestique tout en augmentant ses achats de bons du Trésor US afin d’alléger les déficits commercial, budgétaire et de balance des paiement US.

    Il semblerait que les USA, au bord du gouffre, emploient vis à vis de la Chine une sorte de chantage: Obtempérez ou bien nous organisons l’effondrement du dollar US, ce qui présenterait aussi l’avantage pour les USA de sortir pour longtemps l’Union européenne du jeu mondial puisque la surévaluation de l’euro finirait par avoir raison de toute croissance économique sur le vieux continent. Le problème c’est que ce type de méthode ne fonctionnera pas avec la Chine qui ne se laissera pas traiter à l’instar du Japon comme un valet des USA. Et que la Chine n’a pas de raison d’injecter massivement des liquidités dans son économie pour sauver les USA au risque de provoquer chez elle l’hyper-inflation. Pourquoi, d’ailleurs, la Chine, qui a financé les USA tout en leur permettant d’avoir de très bas taux d’intérêt, devrait-elle maintenant importer l’hyper-inflation US à venir alors que ce sont les USA qui sont à l’origine de la crise actuelle? Ne serait-ce pas leur fournir le meilleur moyen de poursuivre leur irresponsabilité financière? Sans compter que réévaluer le yuan (faux argument pourtant utilisé à tort et à travers) ne réduirait que de peu les déficits US (qui proviennent surtout de leur sur-endettement et de leur-consommation chroniques) puisque que la Chine ne commerce pas avec l’étranger en yuans mais en dollars US.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/11/24/ce-qu-obama-n-a-pas-dit-a-hu-par-martin-wolf_1270652_3234.html

    http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=email_en&sid=a8dTL9SJq4NA

    http://www.marketoracle.co.uk/Article15347.html

    http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-les-reserves-bancaires-et-l-inflation.aspx?article=2434593710G10020&redirect=false&contributor=Steve+Saville.

    http://www.reuters.com/article/bondsNews/idUSN2430587920091124?rpc=401&feedType=RSS&feedName=bondsNews&rpc=401

    Deuxième raison: Il apparait de plus en plus évident que les banques centrales occidentales ne possèdent plus les importantes quantités d’or qu’elles disent détenir, d’ou leur refus de se soumettre à un audit de ces réserves. Si cela était avéré, les prix de l’or exploseraient à la hausse parce que les pays émergents commencent à peine à convertir leurs actifs monétaires (dollars US mais aussi euros et yens dans lesquels ils n’ont plus confiance) en métal précieux.

    En outre, le FMI, qui est supposé émettre des DTS (droits de tirage spéciaux) dans lesquels les pays émergents pourraient placer une partie de leurs réserves de change à moindre risque qu’en dollars US, est en train de liquider son or alors même que ces DTS n’auront de valeur que s’ils sont aussi gagés sur l’or. De telle sorte que cette alternative temporaire de placement en DTS est en train de tourner court. De ce côté là aussi c’est l’impasse.

    http://www.ctv.ca/servlet/ArticleNews/story/CTVNews/20091124/mint_mystery_091124/20091124?hub=Canada

    http://www.reuters.com/article/americasRegulatoryNews/idUSN2326961920091124

    Conclusion: le Système monétaire international est proche de la rupture parce que ses différents partenaires ont des intérêts fondamentalement divergents, avec la crise systémique financière, bancaire et boursière qui ne manquerait pas de suivre son éclatement. Reste l’achat d’or comme seule protection! Voilà le raisonnement que font ceux qui, comme nous, ont recommandé d’en acheter et continuent de le faire. Le scenario que nous avons envisagé dans nos livres est en train de prendre forme. La seule façon d’y échapper consiste à gager les principales monnaies sur l’or comme à cesser les politiques monétaires laxistes et les politiques économiques keynésiennes qui ont complétement échoué. Les politiciens occidentaux (Obama, Brown, Merkel, Sarkozy, etc) l’accepteront-ils? Peu probable…

  • 25Nov

    Le plus grand « bull market » de l’histoire  (à savoir la hausse de l’or depuis près de neuf ans), que nous sommes l’un des rares analystes à avoir prévu et constamment accompagné, est entré dans une phase que les autorités monétaires et politiques ne peuvent plus arrêter. Tout simplement parce que quand de plus en plus de gens se rendent compte que le Système monétaire international est à bout de souffle et que la plupart des banques sont en faillite virtuelle ou réelle, quelles que soient les manipulations pour le cacher au grand public, on ne peut plus empêcher la masse des détenteurs de monnaies de papier (banques centrales des pays émergents, fonds souverains, investisseurs privés et institutionnels, etc) d’acheter le dernier actif réel qui puisse les protéger contre la déroute générale. Ainsi que vient de le remarquer la banque française Société Générale dans deux études saisissantes de perspicacité.

    Au plan technique, nous sommes d’avis que la hausse de l’or sera considérable au fur et à mesure que se développera l’inévitable guerre des monnaies (entre l’US dollar, l’euro, le yen et bientôt le yuan) pour la domination économico-politique mondiale (qui passe par l’appropriation de la monnaie internationale par l’acteur le plus puissant) mais, dans un premier temps, l’or rencontrera une forte résistance vers 1.386 US dollars l’once, niveau à partir duquel il devrait entamer une correction technique notable par suite de prises de bénéfices comme de possibles interventions des banques centrales occidentales pour calmer le mouvement, avant de poursuivre sa progression vers d’autres sommets sauf si les grandes puissances s’accordaient sur un nouveau Système monétaire international fonctionnant sur la base d’un nouvel étalon de nature à rétablir la confiance comme à réduire les déséquilibres macro-économiques internationaux. Ce qui pour l’instant relève de l’utopie!

    L’or étant une monnaie, il ne faut plus le considérer comme un simple actif financier. Raison pour laquelle, il importe de convertir en or la moitié au moins de ses actifs monétaires. Et cela, indépendamment des scénarios inflationnistes ou déflationnistes, de reprise ou de rechute des économies, que l’on peut bâtir. Aucun Système monétaire ne pouvant fonctionner durablement de façon équilibrée sur la base de monnaies de papier fiduciaires émises ex nihilo et manipulées par les Etats (fiat currencies), la hausse de l’or, imposée par les acteurs des marchés, ne fait qu’illustrer une vérité immémoriale que l’on n’aurait jamais dû oublier: Il n’y a pas de monnaie honnête et stable quand les Etats se mêlent de création monétaire!

    Lire les liens ci-après en cliquant dessus:

    socgen-worst-case-debt-scenario

    sg-gold

    Les soeurs Aden, excellentes analystes, ont pour premier objectif de l’or: 1.350 USD/oz soit presque le même que le notre:

    http://www.gold-eagle.com/editorials_08/aden112309.html

    http://online.wsj.com/article/SB125907631604662501.html?mod=WSJ_hpp_MIDDLTopStories 

  • 11Nov

    Depuis le début de la décennie et, en même temps, du XXe siècle, l’or a incontestablement sur-performé tous les autres actifs financiers de papier ou réels (obligations, actions, monnaies, matières premières,etc) et cela continue.

    Commentaire du graphique: Dans les années 1930 comme dans les années 1980, le Dow Jones est tombé à parité avec l’or. Un mouvement dans la même direction se produit depuis 2000. Ce qui signifierait, par exemple, que le Dow Jones chuterait à 4.000 et l’or monterait quant à lui à 4.000 dollars US.

    Nous allons prochainement assister à une hausse hyperbolique du métal jaune (doublement, triplement, quadruplement de son prix dans toutes les monnaies -impossible de dire de combien au stade actuel-), puis à sa stabilisation à un très haut niveau de prix.  Prélude de sa réintégration de facto ou de jure comme principal actif de réserve des banques centrales voire étalon monétaire international.

    Pourquoi? Tout simplement parce que la valeur de l’étalon-dollar US et des autres monnaies de papier se réduisant par suite de l’écroulement progressif du Système monétaire international en vigueur depuis 1971 basé sur le néant et les politiques ultra laxistes des banques centrales, les détenteurs de monnaies de papier (et autres instruments financiers gagés par elles -comme les obligations d’Etat et aussi les actions-) n’ont pas d’autre choix pour se protéger contre la perte de leur pouvoir d’achat que d’acheter l’or qui est ainsi en train de redevenir ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être. A savoir la seule et unique authentique et réelle monnaie acceptable par tous parce que la moins manipulable par les pouvoirs politiques et oligarchiques et que l’on obtient que pour l’avoir gagnée et non pas artificiellement créée.

    De telle sorte qu’il faut cesser, comme nous le répétons depuis près de dix ans, de considérer l’or comme un actif financier semblable aux autres mais comme la vraie monnaie qui supplantera toutes les autres, ainsi qu’elle a déjà fait plusieurs fois dans l’histoire qui n’est qu’un vaste cimetière des monnaies de papier disparues. A ce titre, il faut détenir au moins la moitié de  son patrimoine total (liquide ou non liquide) en or au lieu de le détenir en dollar US, en euros, ou autres monnaies ,via l’immobilier, les obligations et les actions.

    Imaginons que les détenteurs de monnaies de papier, tant privés que publics, commencent à convertir quelques pour cents de leurs avoirs en or -dont la quantité est nécessairement limitée- et l’on comprend pourquoi la hausse de l’or est théoriquement illimitée, quelles que soient les manipulations des USA et des Etats européens pour tenter de l’éviter.  Comme cette conversion des actifs de papier (monnaies, obligations, actions) est inévitable, l’or va effectivement voir son prix exploser à la hausse. Et cela, indépendamment de la récession ou de la croissance économiques, de la déflation ou de l’inflation. Les gouvernements occidentaux n’ont aucun moyen d’empècher leurs concitoyens mais aussi les gouvernements des pays émergents de changer en masse leurs actifs de papier en or. L’or n’a donc pas de juste prix et son potentiel de hausse est considérable.

    Ne manquez pas la hausse historique de l’or, dont le prix actuel en dollars US de 1.115 est encore très sous évalué (si l’on prend seulement comme base de comparaison celui de 850 déjà atteint dans les années 1980 et qu’on l’ajuste de l’inflation comme de la baisse du dollar US depuis, ce qui équivaudrait à près de 2.200 actuellement). L’or sera la monnaie du XXIe siècle, au même titre que la livre sterling de papier puis le dollar US de papier ont été celles du XXe.  Ce ne sont pas les Etats qui l’ont décrété, ce sont les forces du marché libre qui l’imposent! Et ce sera un immense progrès tant pour la liberté des individus que pour la prospérité retrouvée des économies, qui ont été sacrifiées pendant le XXe siècle par des  Etats mégalomanes et totalitaires.

    PS: Nous conseillons d’acheter l’or sous forme physique (lingots, barres) et non pas sous forme d’ETF puisque la plupart d’entre eux, n’ayant pas la couverture physique exacte des parts qui ont été souscrites par les investisseurs, seront incapables de leur livrer cet or physique pour le cas ou ils désireraient en prendre livraison. Le seul ETF que nous recommandons est celui de la banque cantonale de Zurich  (ZKB) qui présente toutes les garanties voulues à cet effet. L’or physique, pour être conservé en lieu sûr, peut être déposé auprès de banques privées suisses ou il sera à l’abri d’éventuelles tentatives des USA et des Etats européens de le confisquer, ainsi que l’avait fait Roosevelt aux USA en 1933.

    Lire les commentaires ci-après:

    http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-le-grand-mensonge–les-actions-surperforment-l-or-a-long-terme.aspx?article=2418516920G10020&redirect=false&contributor=Nicolas+Flamel

    Global Stocks May Fall as U.S. Yields Rise: Technical Analysis

    http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=email_en&sid=aM8qSYZVTZ6o

    Gold Mining Stocks May Underperform Bullion: Technical Analysis

    http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=email_en&sid=aZUC5PjV6Alk

    http://news.silverseek.com/SilverSeek/1257884533.php

    http://www.marketoracle.co.uk/Article14756.html
    http://www.gold-eagle.com/editorials_08/obyrne110309.html

    http://www.newsweek.com/id/221563

    http://www.reuters.com/article/newsOne/idUSTRE5A23HQ20091103

  • 04Nov

    Le graphique ci-dessous montre que la chute des actions (symbolisées par l’indice Dow Jones Industrial) contre l’or, qui a commencé en 2000, continue en dépit de la reprise du Dow Jones depuis mars 2009. Ce qui signifie concrètement que nous assistons à la destruction des actifs de papier (actions mais aussi obligations) au profit des actifs réels (or). Ce sont les banques centrales et les Etats qui, ayant détruit les monnaies en ne les gageant plus sur l’or, sont les seuls responsables de cette évolution qui se terminera par une hyper-inflation généralisée, une sorte de « Weimar planétaire » parce qu’ils devront imprimer toujours plus de papier monnaie pour compenser l’écroulement réel des actions et des obligations. Tout laisse penser que le ratio Dow Jones/or devrait aller à parité c’est à dire à 1 contre près de 9 actuellement. Ce qui implique que le Dow Jones pourrait par exemple baisser vers 4.000 pendant que l’or monterait au même niveau de 4.000. L’or est en train de s’imposer « de facto » comme l’étalon monétaire universel, même si les Etats refusent encore de le déclarer étalon monétaire « de jure ».

    On notera que l’indicateur MACD, très suracheté, est proche d’un retournement majeur. Ce qui montre que le Dow Jones est beaucoup trop cher par rapport à l’or.

    sc5

   

Avertissement: Les informations, analyses, commentaires et prévisions contenus dans ce site internet n’engagent pas la responsabilité de leurs auteurs, ni celle des entreprises, banques et institutions pour lesquelles ils travaillent directement et/ou avec lesquelles ils collaborent indirectement (ou bien l’ont fait par le passé), n’ont aucun caractère de certitude, sont prodigués à titre gratuit et ne constituent pas de sollicitations pour placer des fonds. Pas plus que la justesse de certaines de leurs prévisions données dans le passé ne saurait permettre d’en conclure que celles qu’ils élaborent aujourd’hui (ou qu’ils feront plus tard) ont une chance de se réaliser.
Ce site a une double vocation pédagogique et informative mais, à la différence de beaucoup d’autres, il affiche son orientation en faveur du libéralisme authentique tel qu’exprimé par les économistes de l’Ecole autrichienne et libéraux modernes français et, donc, d’un nouveau Système monétaire international basé sur l’étalon-or et/ou la liberté de création monétaire. En rupture totale avec l’actuel SMI, qui n’est qu’anarchique parce que basé sur des monnaies de papier fiduciaires dirigées (« fiat currencies ») sans aucune valeur réelle et parce que manipulé par quelques acteurs dominants (privés ou publics) aux intérêts contradictoires. SMI actuel dont l’implosion est inéluctable pour les raisons précitées.